Lundi, 30 Septembre 2019 12:03
Évaluez cet article
(0 votes)

EDUCATION : Après ses 55% de réussite au bac l’année dernière, le Lycée Demba Diop fixe ses objectifs pour cette année. Favori

Troisième plus grand lycée du pays en termes d’effectifs avec ses 3636 potaches, le lycée Demba Diop de Mbour a enregistré 55% de réussite au baccalauréat 2019 ; soit un taux supérieur à la moyenne nationale qui est de 37,22. Pour cette année, le Proviseur Yankouba Niassy a annoncé son ambition de hisser ces résultats jusqu’à 60%.

 

Se prononçant dans un entretien exclusif qu’il nous accordé en marge d’une cérémonie de récital du coran organisée traditionnellement à la veille de chaque année scolaire, Yankouba Niassy a annoncé ses couleurs pour l’année à venir. Il soutient à cet effet que cet objectif n’a pas évolué puisque c’est le même que l’année dernière. « On a toujours été ambitieux. Nous avions ciblé 60% au moins l’année dernière, on n’y est pas arrivé. Alors nous avons maintenu cet objectif pour le réaliser cette fois-ci », défend le Proviseur. Avant de préciser : « Nous allons tirer suffisamment de leçons de ce qui s’est passé, corriger ce qui nous a empêché d’atteindre cet objectif, renforcer les acquis espérant en cela arriver à relever ce challenge de 60% au moins pour le bac et augmenter en même temps le nombre de mention jusqu’à 65 ». Pour lui, il ne sert à rien de se fixer des objectifs utopiques. « Mieux vaut se fixer des objectifs réalisables et se battre pour les réaliser

Dans cette lancée, Yankouba Niassy rappelle que pour arriver à cet objectif, il faut nécessairement que des moyens soient mobilisés. Dans ce cadre il indique que les difficultés à Demba Diop sont énormes. « Vous savez que les inscriptions sont plafonnées à 10.000f. Aucun Chef d’établissement n’a le droit de dépasser cette somme à moins que ce soit l’Association des Parents d’Elèves qui engage ses responsabilités de demander une inscription supplémentaire pour un besoin déterminé », rappelle-t-il. Sur cette inscription, explique Monsieur Niassy « vous payez les tenues scolaires, une ligne téléphonique privée, vous payez des salaires annuelles à un personnel qui n’est pris en charge ni par la Mairie, ni par le Conseil Départemental. Nous les payons sur ces fonds-là, ensuite vient le fonctionnement en papier, en encre, en réparation de tables-bancs, ou de tableaux d’un établissement de près de 4000 élèves. Tout cela dans les 10.000f ».

Dans la foulée, Yankouba Niassy signale que l’Etat a toujours donné les dotations. « Mais, précise-t-il, ces dotations ne viennent jamais en argent liquide. C’est du papier et vous faites une commande avec des fournisseurs agréés. Mais nous savons que les fournisseurs ont leur vérité de prix. Ce sont des prix agréés et surveillés par la perception qui sont nettement supérieurs aux prix du marché. Mais puisque c’est à prendre ou à laisser, nous prenons ».

Il convient dans ce sens que son établissement partage les même réalités avec tous les autres du pays, mais estime que des fois c’est la taille des établissements qui diffèrent, et les réalités spécifiques à chaque école dans la mesure où il y a des sites qui sont vétuste comme Demba Diop. « Vous savez que c’était l’ancienne école normale dont nous avons hérité du patrimoine. Alors, les bâtiments sont vétustes, la plomberie est pourrie, la voirie, les installations électriques sont archaïques », déplore M. Niassy qui continue, « ce sont des réparations à n’en plus finir ! ».

Malgré tous ces écueils, le Proviseurs rappelle que l’année dernière son établissement a fait un bond qualitatif dans les résultats du bac. « Au niveau des résultats nous avons eu 55% contre 51% l’année précédente. En termes de mentions, nous avons eu 58 en 2019 contre 41 en 2018. A cela s’ajoute les 3 trois lauréats au concours général 2019 contre 2 l’année d’avant. Même au niveau du sport scolaire, nous avons eu beaucoup plus de médaille aux finales régionales », se réconforte-t-il.

Du point de vue de l’Association des Parents d’Elèves, « ces résultats ne sont pas une surprise vu la motivation des Professeurs et leur rigueur dans le travail, ainsi que l’administration ». Pour Mouhamed Keyta, c’est plutôt des résultats qui auraient pu être plus consistants vu tous les efforts fournis par les enseignants de cet établissement qui devraient finir de hisser le Lycée à l’excellence. Dans ce sens, « l’APE réitère son engagement à accompagner toutes les initiatives du Lycée en vue d’améliorer les résultats afin de porter ce lycée dans le rangs des lycées d’excellence », promet M. Keyta.    

DITISH B

Dernière modification le Lundi, 30 Septembre 2019 12:06
idy niang

Dernier(s) article(s) de idy niang

Articles similaires (par étiquette)

Retour en haut